Accueil > À VOUS LA PAROLE ! > Musicien-pédagogue/thérapeute > Rencontre avec Étienne Demange

Rencontre avec Étienne Demange

vendredi 14 juin 2019, par Emilie TROMEUR.


Qui êtes-vous ?

Je suis Étienne Demange, né en 1979 à Besançon. Je suis marié avec deux enfants et chrétien. Je suis musicien et pédagogue.

Qu’est-ce que la musique représente pour vous ?

La musique représente beaucoup pour moi. C’est pourquoi j’ai affaire à elle tous les jours depuis bien longtemps.

Et si vous deviez décrire la musique en 5 mots, quels seraient-ils ?

Louange - Espace - Suspension - Danse - Merveille

Pourquoi la musique ?

Parce qu’elle est un langage unique, universel, spirituel, singulier, pur.

Quelles sont vos inspirations, vos « coups de coeur » ?

Elles sont l’authenticité, le silence, le son brut, la perception du temps, l’expérimentation, l’intention, la prise de parole. Exister.
Mes coups de coeur sont infinis je crois : Meredith Monk, Magic Malik, Philip Glass, John Coltrane, Thelonious Monk, Avishaï Cohen, Aka Moon... Mais en fait ce n’est pas tant les gens mais plutôt les oeuvres qui me marquent. Il y a trop de choses qui me marquent...

Quelle place tiennent les émotions dans votre pratique ?

Les émotions sont centrales dans ma pratique parce que du moment qu’il y a rencontre, échange, il y a émotion. Parce que je ne sais pas faire autrement.
Je n’ai appris mon rapport à la musique qu’en pratiquant sans le savoir. L’émotion est le moteur de ma pratique.
Pas d’émotion = pas de pratique.

Quelles qualités un musicien doit avoir pour devenir pédagogue ?

Oublier qu’il est musicien. Qu’il ne devienne pas pédagogue si il ne sait pas s’oublier. C’est la personne qui est en face de vous la plus importante. La qualité première est donc l’humilité.

Quel est votre parcours musical ?

Mon parcours commence par la danse classique que je pratique pendant dix ans dès l’âge de 6 ans. J’apprends la musique en autodidacte.

Comment utilisez-vous l’outil « son » dans votre pratique professionnelle ?

Deux dimensions importantes dans ma pratique,
- le son : au coeur de ma mission ; sans lui, rien n’est bon.
- le silence : au coeur de ma balance ; sans bruit, tout est sens.

Quelle(s) a(ont) été votre(vos) expérience(s) la(les) plus marquante(s) ? Pourquoi !?

Je n’ai pas d’expérience plus marquante qu’une autre. Je me doute bien que la question est là pour évoquer une situation précise, un moment particulier... Pour moi, il n’y a pas un moment sans tous les autres. Il n’y a pas l’autre moment sans les uns.
Je veux expliquer par là que dans ma tête, à la lecture de cette question, rien ne se détache, rien ne prend le dessus. Je ne ressens que globalité.
Je ne suis pas dans l’événementiel, encore moins dans l’exceptionnel. Non, ma vie est simple et riche de toutes ces choses que je vis depuis ma naissance. La multitude de choses extraordinaires de ma vie fait de moi un homme ordinaire.
Ce sera le mot de la fin. Quoique...

Le mot de la fin vous appartient...

J’ai pris un immense plaisir à me laisser improviser avec ce questionnaire. Merci beaucoup pour ce moment.