Accueil > NOTRE ASSOCIATION > Presse > 2019 - La revue annuelle de la FFAT

2019 - La revue annuelle de la FFAT

mercredi 3 juillet 2019, par Emilie TROMEUR.

MUSICOTHERAPIE EN SOINS PALLIATIFS… UN RETOUR AUX SOURCES ?

Article écrit par Émilie TROMEUR-NAVARESI, musicothérapeute clinicienne NMT au sein de notre association.


La musicothérapie s’inscrit comme une dominante des arts-thérapies. Avec son outil qui est le sonore, elle vient permettre une rencontre, entre autres, non-verbale du patient. Par le biais des vibrations des sons, en soins palliatifs, corps du thérapeute et corps du patient s’accordent pour se mettre au diapason afin de permettre une baisse de l’anxiété et des douleurs.

Dans ma pratique clinique quotidienne, la voix chantée est utilisée en priorité au chevet des patients en soins palliatifs. En effet, l’improvisation vocale en live permet d’être au plus près des besoins physiologiques des patients et de pouvoir réajuster immédiatement mes propositions sonores afin de permettre un mieux être dans « l’ici et maintenant ».

Le travail proposé dans ce cadre de soins de confort laisse une place privilégiée à la musicothérapie car elle permet une émergence d’émotions brutes et primaires. Prenant en considération que le sonore est la première perception du monde pour l’être humain, ce travail ne serait-il pas un retour aux sources en termes d’émotions ? Ne reviendrions-nous pas à des besoins primaires y compris dans la gestion de nos émotions ? Les émotions ressenties sont-elles fonction de notre culture ? Comment et en quoi la musicothérapie doit-elle s’adapter à ses patients, y compris culturellement ?

Source : La revue annuelle de la Fédération Française des Art-thérapeutes